La Ferme du Bois Rouland

Boulangerie paysanne & compagnie

Qui sommes-nous ?

 - GFA Projet #2 - NOUVEAU DÉFI
Ceux qui me suivent depuis le début savent que sans le GFA et ses plus de 200 membres actuels je n'aurais jamais pu m'installer et créer ma ferme. Sans le GFA les centaines d'arbres plantés en février prochain sur des kilomètres linéaires ne re-peupleraient pas le bocage et sa biodiversité. Et sans le GFA, je ne pourrais pas cultiver mon blé pour moudre la farine de mes pains !
Alors mille mercis encore  !

Ce n'est pas un scoop: les rares hectares que le GFA a pu acquérir ne suffisent pas pour l'avenir des cultures de la ferme. On ne sème pas chaque année le blé au même endroit, car la terre s'épuise et ne laisse plus rien pousser. Il faut avoir suffisamment de surface pour alterner les cultures et lui laisser le temps de se reposer..
Pour avoir le droit d'être paysanne boulangère, je dois produire moi-même au moins 80% de ma farine.
 
Le GFA a reçu l'opportunité  d'acheter 2.5ha supplémentaires à ses 4.7ha actuels. Une chance qui ne se renouvellera probablement jamais!
Alors au nom du GFA (et de ma casquette de fermière) je lance un grand appel de solidarité pour nous aider à récolter les fonds en nous rejoignant avant juin prochain !
 
En 2021 nous avons relevé le défi. Sans me connaître, plus de 200 personnes ont eu l'envie d'aider une installation sans savoir si ça marcherait. Désormais vous connaissez la ferme et ce qu'elle devient, alors j'espère que votre confiance vous donnera envie de soutenir son avenir.
 
Je rappelle que ce n'est pas un don, ça reste votre argent, ce sont des parts sociales qui représentent des petits m2 carré d'herbe. Quand tous les m2 seront pris nous aurons récolté la somme et nous serons tous ensemble propriétaires des terres. Au lieu que l'argent dorme à la banque elle dormira dans les champs et servira à fabriquer du pain, à soutenir la paysannerie locale, et à entretenir la biodiversité du bocage.
 
Je repose ici le lien de la cagnotte en ligne dont nous nous servons depuis le début du GFA et où tout est expliqué.
Si vous voulez participer par chèque sachez qu'il ne sera encaissé que si nous atteignons l'objectif final. 
Grâce à certains fervents soutiens du GFA qui ont répondu présents à nouveau, il ne reste déjà plus que 7 000€ à récolter ! 


 - GFA Projet #2 - NOUVEAU DÉFI
Ceux qui me suivent depuis le début savent que sans le GFA et ses plus de 200 membres actuels je n'aurais jamais pu m'installer et créer ma ferme. Sans le GFA les centaines d'arbres plantés en février prochain sur des kilomètres linéaires ne re-peupleraient pas le bocage et sa biodiversité. Et sans le GFA, je ne pourrais pas cultiver mon blé pour moudre la farine de mes pains !
Alors mille mercis encore  !

Ce n'est pas un scoop: les rares hectares que le GFA a pu acquérir ne suffisent pas pour l'avenir des cultures de la ferme. On ne sème pas chaque année le blé au même endroit, car la terre s'épuise et ne laisse plus rien pousser. Il faut avoir suffisamment de surface pour alterner les cultures et lui laisser le temps de se reposer..
Pour avoir le droit d'être paysanne boulangère, je dois produire moi-même au moins 80% de ma farine.
 
Le GFA a reçu l'opportunité  d'acheter 2.5ha supplémentaires à ses 4.7ha actuels. Une chance qui ne se renouvellera probablement jamais!
Alors au nom du GFA (et de ma casquette de fermière) je lance un grand appel de solidarité pour nous aider à récolter les fonds en nous rejoignant avant juin prochain !
 
En 2021 nous avons relevé le défi. Sans me connaître, plus de 200 personnes ont eu l'envie d'aider une installation sans savoir si ça marcherait. Désormais vous connaissez la ferme et ce qu'elle devient, alors j'espère que votre confiance vous donnera envie de soutenir son avenir.
 
Je rappelle que ce n'est pas un don, ça reste votre argent, ce sont des parts sociales qui représentent des petits m2 carré d'herbe. Quand tous les m2 seront pris nous aurons récolté la somme et nous serons tous ensemble propriétaires des terres. Au lieu que l'argent dorme à la banque elle dormira dans les champs et servira à fabriquer du pain, à soutenir la paysannerie locale, et à entretenir la biodiversité du bocage.
 
Je repose ici le lien de la cagnotte en ligne dont nous nous servons depuis le début du GFA et où tout est expliqué.
Si vous voulez participer par chèque sachez qu'il ne sera encaissé que si nous atteignons l'objectif final. 
Grâce à certains fervents soutiens du GFA qui ont répondu présents à nouveau, il ne reste déjà plus que 7 000€ à récolter ! 


N'hésitez pas à commander !

Nos rendez-vous pour les fêtes 

(!Attention erreur: Fermé le dimanche 31, merci de commander le vendredi). 

Et voici les dates à retenir pour venir chercher de quoi combler vos tables de fêtes. Il y en aura pour tous les goûts ! Du pain d'épices, des sablés aux éclats de caramel, de la brioche pour les petits déjeuners, des pains classiques et spéciaux pour les repas et le fromage, du pain de mie pour les canapés à l'apéro, et plus encore... 
N'hésitez pas à commander à l'avance pour que je puisse m'organiser au mieux. 

La fête du pain ! 

Au début de l'été, j'ai été invitée à réveiller un vieux four familial plus que bi-centenaire situé 25 route de la libération à Juilley dans le cadre du projet "Faites du pain" qui prendra vie le 2 septembre prochain lors du rendez-vous annuel de Juilley-en-fête. 

À partir de 9h et en accès libre, chacun pourra bénéficier de commentaires patrimoniaux, historiques et techniques assurés par l'équipe bénévole  devant les flammes du four romain. 
L'animation prendra place parmi d'autres animation proposées au coeur du village par le comité des fêtes de Juilley : vide-grenier, jeux, maquillage pour enfants, concours de palets, restauration/buvette, zumba, concert (Babakar) etc. 

Événement à la ferme ! 

Rendez-vous le samedi 15 juillet pour une soirée pizza au feu de bois ! 
Venez profiter du concert les pieds dans le verger et la tête sous les cerisiers, à partir de 19h. 

Produits fermiers et locaux sur la pizza ainsi qu'à la buvette.

Oui oui, la Ferme du Bois Rouland n'est pas qu'une boulangerie paysanne, et ce n'est que le début !


Réservez votre place dès que possible en cliquant ci-dessous

Les pains

Les pains sont au levain naturel et à la farine bio. La pâte est pétrie manuellement dans un pétrin en hêtre et pousse toute la nuit au froid pour développer ses arômes. Les pâtons sont façonnés le lendemain matin et sont cuits au four à bois. 

La Ferme

Depuis 2022, la ferme fait ses débuts avec la reprise des champs (anciennement conduits en agriculture conventionnelle) et la création du fournil (anciennement l'écurie). Paysanne et créative, elle deviendra un lieu d'ateliers et d'événements artistiques au fil des années. L'objectif: ne jamais cesser de se créer! 

Qui je suis 

Après un master de philosophie et un parcours en équipe de France de kayak-polo, je me suis rappelée mon rêve d'enfant: devenir fermière! Après quelques woofings je travaille en maraîchage en Bretagne, je suis ensuite embauchée par Émeric à la Ferme du Petit Changeons. C'est après avoir été bergère-fromagère dans les montagnes du Pays-Basque que je décide de remonter passer un diplôme agricole et m'installer dans ma région natale. 
Les aléas de la vie ont fait que mon projet initial d'élevage s'est transformé et me voici maintenant paysanne boulangère !

Marie